• Réunir un groupe de personnes qui se sentent concernées par un thème en débat et qui sont d’accord pour accueillir le fait qu’elles n’ont pas toutes les mêmes positions sur ce thème.
  • Créer les conditions permettant de faire émerger les vrais points de désaccords, pour mieux les traiter par la suite.
  • Le thème choisi doit véritablement intéresser les participants, et susciter des perceptions et des avis divergeants,
  • les participants sont d’accord pour entrer dans une démarche de construction des désaccords, ils sont convaincus que cela enrichira le débat et l’élargira.
  • De 8 à 40
  • Des modalités spécifiques peuvent être développées pour un groupe de taille plus grande
  • Feutres
  • Post-it de couleurs
  • 4 paper board et/ou 1 tableau blanc et/ou de grandes bandes de papier kraft
  • Cartons rouges et cartons vert (autant que de participants)
  • Un animateur principal, formé à la méthode
  • Un animateur qui intervient en assistance et en appui (sur le fond et/ou la forme)
  • Minimum une demi-journée par thème ; chaque étape dure en moyenne 1h (variable en fonction de la taille des groupe et du thème)
  1. Réduire l’opacité
  2. Construire les désaccords
  3. Traiter les désaccords
  1. buy viagra online buy cialis online Réduire l’opacité
  1. cialis 2 tabletki cena Construire les désaccords
  • clarification et donc possibilité d’accord,
  • encore confusion et donc désaccord potentiel,
  • point nécessitant des recherches complémentaires.
  1. viagra generico in farmacia da giugno Le traitement des désaccords
  • amener tout le monde au même niveau de conscience par rapport au thème débattu ;
  • partager des informations et faire prendre conscience de celles à approfondir ;
  • éliminer certaines tensions ou au moins de mieux les gérer, les surmonter ;
  • favoriser l’éthique du débat et donc des dialogues intérieurs et extérieurs conduisant à rapprocher des positions (changements de posture par un recul de la peur au bénéfice d’un apprivoisement de la différence) ;
  • permettre d’inscrire la construction des désaccords dans une démarche plus large, avec mise en œuvre de points d’accord, traitements appropriés de points de désaccords (par exemple prévoir dans une loi une étape d’évaluation pour examiner si les objections non retenues ne doivent pas l’être à nouveau au regard des résultats obtenus comme ce fut le cas pour la bioéthique) ;
  • mobiliser les capacités d’écoute, d’expression, de dialogue, d’intelligence collective.