Notes sur le revenu universel

Notes sur le revenu universel

Jan. 18, 2017 by

Ce texte, écrit par Alain Caillé en Novembre 2016 donne un éclairage saisissant sur la complexité d’un des thèmes les plus actifs de la campagne présidentielle dans sa phase actuelle. ———————– Le projet d’un revenu universel revient en force ces

Refuser/Créer: Déclaration des responsabilités du citoyen par temps mondial critique

Refuser/Créer: Déclaration des responsabilités du citoyen par temps mondial critique

Déc. 1, 2016 by

Nous autres, citoyens de la Terre, d’Afrique, des Amériques, d’Asie, d’Europe ou d’Océanie, de France ou d’ailleurs, de nos villes et de nos banlieues, de nos cités, de nos quartiers ou de nos favelas, de nos campagnes, de nos provinces

Sénateurs : ne détruisez pas le dispositif de protection des lanceurs d’alerte de la loi Sapin 2

Sénateurs : ne détruisez pas le dispositif de protection des lanceurs d’alerte de la loi Sapin 2

Nov. 10, 2016 by

Les ONG en appellent à  la responsabilité des sénateurs : ne détruisez  pas le dispositif  de protection des lanceurs  d’alerte dont la France doit enfin se doter avec la loi Sapin 2 Les ONG regrettent très vivement que la commission des lois sénatoriale ait mis à bas le dispositif équilibré adopté par l’Assemblée nationale – …

Continuer à lire »

Publié sur Collectif Roosevelt.

Les compagnons Oasis

Les compagnons Oasis

Oct. 12, 2016 by

 

Compagnon Oasis, un nouveau métier pour une nouvelle société

À l’issue du MOOC “Concevoir une Oasis”, une formation en ligne de dix semaines ayant rassemblé plus de 20 000 participants, plus de 400 projets d’oasis ont émergé. Ils ont sollicité le Mouvement Colibris pour être accompagnés dans leur concrétisation. Au lieu de recruter nombre de personnes pour répondre à cette demande, Colibris a pris le parti d’initier un nouveau métier spécialement dédié aux Oasis et graines d’Oasis : celui de compagnon Oasis. Il s’agit ainsi d’enrichir encore un peu plus un écosystème vertueux destiné un jour à se pérenniser indépendamment de Colibris.

Ainsi, les compagnons oasis sont des professionnels indépendants, travaillant en réseau collaboratif, formés et conventionnés par Colibris. Leur mission est de faciliter l’éclosion et le développement d’oasis partout en France. Ils proposent des formules accessibles d’accompagnement bienveillant et compétent.

Les Compagnons Oasis travaillent en réseau collaboratif pour proposer un soutien en harmonie avec l’exigence et l’éthique de Colibris

Les compagnons proposent aux Oasis et graines d’Oasis qui les sollicitent un ensemble de trois formules à prix fixes et modérés. Celles-ci permettent de faire un tour d’horizon des problèmes existants au sein du projet et de faire émerger des pistes pour mettre en place des solutions.

Les compagnons mutualisent leurs données, leurs compétences, leurs expériences et celles des oasis ; ils puisent dans ces ressources et composent à partir d’elles pour apporter une réponse efficace et propre à chaque projet. Soucieux de la qualité d’un tel soutien personnalisé, Colibris a fait le choix d’embaucher une chargée de mission à mi-temps afin d’animer ce réseau de compagnons.

Les Compagnons Oasis viennent d’horizons différents mais ont suivi une formation commune

Ils sont seize hommes et femmes, localisés dans la France entière et issus de champs divers (droit, ingénierie, architecture, urbanisme, permaculture…) à avoir été sélectionnés par Colibris afin de mettre leurs compétences transversales en commun et au service des Oasis. Ils ont suivi une formation de quatre semaines, organisée par Colibris, pour approfondir et enrichir leur savoir. Une semaine a été dédiée à la découverte d’oasis en Drôme et en Ardèche, une autre à la permaculture et les deux dernières ont été employées à faire le tour de questions variées et fondamentales pour les porteurs de projet.

Les compagnons oasis sont ainsi en mesure de s’adapter aux besoins de chaque Oasis : ils peuvent aussi bien être mobilisés sur des questions juridiques et financières que sur des enjeux de gouvernance interne ou de relation avec les élus locaux.

Clone de L’Oasis des 7 Cercles

Clone de L’Oasis des 7 Cercles

Oct. 7, 2016 by

Les sept cercles, ce sont les sept membres d’une même tribu composée de deux familles recomposées : Laurent et Catherine, ses fondateurs, ont en effet cinq enfants issus de précédents mariages. L’Oasis des 7 Cercles est dès le départ le choix de cette tribu de construire un lieu pour expérimenter la réunion de ces deux familles et de l’ouvrir vers l’extérieur. Créée en 2011, l’Oasis des 7 Cercles se donne alors l’objectif d’animer et de gérer un lieu de Vie et d’Accueil en lien avec la Nature.

Une oasis “historique”

L’Oasis des 7 Cercles fait partie du mouvement des “Oasis en tous lieux” qui a transmis à Colibris le relai de développer ce concept. Bien que récente, elle incarne bien les valeurs de ces “pionniers” avec un engagement très fort vers l’autonomie. Une forêt fournit le bois de chauffage, un potager et des animaux fournissent la majeure partie de la nourriture, des toilettes sèches permettent d’éviter la pollution de l’eau… Quand on arrive, on est étonné de voir comment une famille a pu transformer un espace en friche en un lieu harmonieux et cohérent ! Alors imaginons quand le lieu aura réussi l’accueil d’autres familles, ce qui est l’un de projets des années à venir !

Un lieu d’activités tourné vers l’accueil social et la joie de vivre

Ancien directeur de foyers d’hébergement pour personnes en situation de handicap mental, Laurent, cofondateur de l’oasis, a souhaité avec sa compagne Catherine proposer aux personnes vivant en institution (foyers, centres d’accueil spécialisés…) des séjours de ressourcement permettant de quitter quelques temps un collectif pesant.

L’Oasis propose différent types d’accueil pour toute personne ayant besoin de se “mettre au vert” en s’offrant une pause dans une vie souvent surchargée et stressante.  L’association mène des actions sociales à destination de publics fragilisés (handicap mental, psychique et social), pour leur offrir un espace sécurisé, contenant et bienveillant permettant le repos, la diminution des tensions, l’apprentissage de la tolérance, l’acceptation des différences, la régulation de la violence… Elle propose par exemple des weekends d’accueil pour des personnes vivants en institution médico-sociale, des ateliers les mardi ou mercredi pour des jeunes d’institut médico-éducatif autour d’une formation pratique en espaces verts, ou encore des vacances adaptées pour un public porteur de handicap. Le maître mot de ces accueils est le “vivre ensemble”, et la vie à l’Oasis s’articule autour de la vie quotidienne et d’activités adaptées aux possibilités du collectif. 

L’Oasis organise aussi de nombreuses autres activités pour “danser la vie”, notamment des stages et des cours hebdomadaires de Biodanza. Un Centre d’Éducation Biocentrique ouvre également en octobre 2015. Il propose une formation expérientielle qui apporte des outils pédagogiques soutenant le développement des potentiels humains, et permet de modifier les postures d’accompagnants en intégrant l’affectivité, la bientraitance et le respect des enfants, des humains et de la Terre.

Un montage en évolution : de l’oasis ressource à l’oasis de vie

Une SCI regroupant Catherine et Laurent possède les bâtiments et le terrain depuis son achat en 2011, et a contractualisé pour un prêt, ce qui occasionne de lourdes charges. Une association loi 1901 accueille parallèlement les activités sociales et les stages et paye un loyer à la SCI.

Pour assurer le remboursement de l’emprunt, les fondateurs doivent garantir un haut niveau d’activités du lieu (accueil social, biodanza…), et Laurent et Catherine aspirent maintenant à un rythme moins soutenu.

Une possibilité serait d’accueillir sur place d’autres familles avec qui partager l’entretien du lieu, les charges et l’organisation des activités associatives. Le modèle économique d’une oasis de vie est souvent plus facile à équilibrer que celui d’une oasis ressource grâce à l’apport de loyers. Cela va nécessiter des travaux pour libérer la grande maison en espace entièrement dédié aux activités associations, et rénover des bâtiments du site.

Cette transformation en cours permet d’expérimenter une situation assez courante : des lieux, souvent porteurs de patrimoine historique, qui ne pourront être entretenus et exploités pleinement qu’en accueillant plusieurs familles.

Les formules proposées par les compagnons Oasis

Les formules proposées par les compagnons Oasis

Oct. 7, 2016 by

 

Les compagnons oasis proposent aux Oasis et graines d’Oasis qui les sollicitent un ensemble de 3 formules accessibles d’accompagnement bienveillant et compétent. Celles-ci permettent de faire un tour d’horizon des problèmes existants au sein du projet et de faire émerger des pistes pour mettre en place des solutions.

Trois formules accessibles pour trois accompagnements différents

Entretien – Le « Coup d’fil »

Cette formule permet de réaliser un pré-diagnostic à distance du projet par le biais d’un échange par skype ou par téléphone.

Déroulé : Le compagnon Oasis prépare l’échange, s’entretient avec le groupe, analyse le besoin et propose des préconisations sans toutefois remettre de rapport.

Temps d’accompagnement : 3 heures.

Montant : 120€ HT.

Diagnostic – le « Coup d’pouce »

Cette formule permet de réaliser un diagnostic du projet à un moment clef, de faire ressortir ses points forts, ses points faibles, ses risques et ses opportunités, et de proposer des pistes concrètes.

Déroulé : Ce soutien comprend a minima ½ journée en présentiel, avec une possible visite du lieu, et la remise d’un rapport synthétique.

Temps d’accompagnement : 1 journée.

Montant : 400€ HT + frais de déplacement

Coaching – le « Coup d’main »

Cette formule, plus libre, permet de réaliser un diagnostic mais aussi d’apporter un soutien technique et ponctuel sur un point concret : réflexion autour de la structure juridique, mise en place d’outils collaboratifs, mini-formation autour de la gouvernance partagée…

Déroulé : à déterminer en fonction des besoins.

Temps d’accompagnement : 4 journées, à répartir sur une année.

Montant : 1400€ HT + frais de déplacement

Si les compagnons oasis sont des accompagnateurs merveilleux, ils ne sont pas pour autant des superhéros !

Ce que font les compagnons :

• Ils soutiennent ceux qui veulent réaliser leur projet eux-mêmes et monter en compétences.

• Ils aident à clarifier les enjeux et à avoir un regard extérieur, notamment pour débloquer une situation complexe ou pour évaluer son projet.

• Ils offrent une vision large et complète pour mettre en lumière l’articulation entre les différentes composantes d’un projet.

• Ils peuvent faire gagner du temps en orientant vers des exemples à étudier ou des professionnels compétents dans un grand nombre de domaines.

• Ils travaillent en réseau et collaborent pour assurer la qualité de leur mission

Ce que ne font pas les compagnons :

• Ils ne font pas à la place des porteurs de projet.

• Ils ne sont pas des spécialistes pointus de tous les domaines (juridique, financier, gouvernance…).

• Ils ne remplacent pas des AMO plus classiques pour des grosses opérations immobilières.

• Ils ne font pas non plus de miracle (quoique, qui sait…).

Lancement du Forum social mondial à Montréal

Lancement du Forum social mondial à Montréal

Août. 11, 2016 by

C’est parti ! Le 12e Forum social mondial (FSM) démarre ce mardi 9 août à Montréal par une marche d’ouverture au Parc Lafontaine, suivie d’un spectacle sur la bien nommée place des Festivals. La veille, le 8 août, une réunion du réseau mondial Globattac a permis de coordonner les activités d’Attac au FSM. Au total, une cinquantaine de militant.e.s, appartenant à 12 Attac nationaux participeront au FSM.


Communiqués

Lancement de la campagne « Mon quartier hors TAFTA et CETA » : la mobilisation contre les traités transatlantiques s’étend au cœur des territoires

Lancement de la campagne « Mon quartier hors TAFTA et CETA » : la mobilisation contre les traités transatlantiques s’étend au cœur des territoires

Août. 3, 2016 by

En réponse au 14e cycle des négociations du TAFTA, qui s’est tenu du 11 au 15 juillet à Bruxelles, des commerces, des entreprises et des lieux culturels se déclarent hors CETA et TAFTA dans plusieurs régions françaises.


TAFTA – le Grand Marché transatlantique

/
,
,

Alternativons-nous !

Alternativons-nous !

Août. 3, 2016 by

Les alternatives et les initiatives d’économie sociale et solidaire existent partout, à nous de les saisir !
Interview de Jason Nadir (Fondateur de Solidarius Italia et membre de RIPESS (Réseau Intercontinental de la promotion de l’ESS).


Les vidéos

/
,

FAQ

FAQ

Juil. 14, 2016 by

Mission, projets, gouvernance, financement… voici les réponses à vos questions !

Présentation de Colibris

C’est quoi Colibris ?

Colibris est une association fondée en 2007 sous l’inspiration de Pierre Rabhi, paysan et philosophe. L’association défend un nouveau projet de sociéte écologique et solidaire, basé sur la sobriété, l’autonomie et le partage.

Peu à peu l’association est devenue un mouvement citoyen suivi par 250 000 personnes, qui compte aujourd’hui plus d’une centaine de collectifs locaux sur toute la France, et 4800 membres cotisants.

Quelle est la mission de l’association ?

Éducation, économie, énergie et habitat, démocratie, agriculture, partout en France et dans le monde, des nouveaux modèles existent. Nos choix de vie et de consommation participent à créer une société plus écologique et plus solidaire. Par exemple : faire le choix des pédagogies positives pour ses enfants, privilégier la sobriété énergétique, utiliser des monnaies complémentaires, choisir de consommer local, instaurer de nouvelles façon de “faire ensemble” dans le respect de soi et des autres, consommer bio et favoriser l’essor des petites exploitations de cultures biologiques…

Colibris développe des outils et propose des solutions concrètes pour vous aider dans vos démarches de transition individuelle et collective.

Colibris et la politique ?

Colibris est un mouvement apolitique. Nous avons cependant conscience de la nécessité de changements au niveau politique et souhaitons participer à la création d’une société plus écologique et humaine.

Certaines de nos idées peuvent être reprises à des personnalités politiques sans que nous en soyons responsables.

Nous défendons des valeurs d’humanisme, d’écologie et de tolérance et nous opposons en conséquence à tout projet contraire à ses valeurs, notamment les idées d’extrême droite.

Les projets 2016-2017

C’est quoi la Fabrique des colibris ?

Colibris a créé une plateforme d’échange et d’entraide entre citoyens. La Fabrique vous offre la possibilité, si vous avez un projet, de partager vos besoins et de bénéficier du soutien de toute la communauté, que ce soit pour du financement, des demandes de bénévolat, un besoin d’une expertise, un prêt de matériel…
Plus d’info : www.colibris-lafabrique.org

Et l’Université des colibris ?

L’association a lancé l’Université des colibris. Cette université propose de nombreux contenus, en ligne ou en présentiel dans les domaines de l’agriculture, l’éducation, l’habitat… Colibris réalise notamment des MOOC, des cours en ligne gratuit ouvert à tous avec des vidéos pédagogiques, des exercices, une plateforme d’échanges entre participants… Le premier MOOC de Colibris a été lancé début 2016.

C’est quoi une oasis et le projet Oasis de Colibris ?

Les “oasis” sont des lieux où l’écologie et la mutualisation sont au cœur du projet. Il peut s’agir de lieux de vie (habitats participatifs, écohameaux…) ou de lieux de ressources (tiers-lieux, lieux d’accueil et de stage…). Une oasis s’articule autour de cinq intentions fortes : la mutualisation d’espaces et de services ; une gouvernance collective et partagée ; la sobriété énergétique et l’écoconstruction ; la souveraineté alimentaire (recours à l’agriculture locale, création de potagers biologiques…) ; la transmission et le partage des savoirs et l’ouverture sur l’extérieur.

Il existe aujourd’hui plus de 150 oasis membres du réseau de Colibris. Le projet Oasis de Colibris vise à faciliter la création de plus de 100 nouvelles oasis en 5 ans, et différents projets servent à réaliser cet objectif : accompagnements individualisés, mise en place de “compagnons oasis”, formations dont le MOOC de l’Université “Concevoir une oasis”, création de bases de données…

Kaizen, Domaine du Possible, Demain : ce sont des projets de Colibris ?

Le magazine Kaizen a été co-fondé par Colibris. Mais dès le début, le choix a été de rendre le magazine Kaizen autonome, notamment pour qu’il puisse bénéficier des avantages d’être une entreprise de presse et ainsi vivre au-delà des circuits associatifs pour toucher un large public. Kaizen est donc un magazine indépendant avec lequel nous avons des liens privilégiés. Nous sommes partenaires sur des actions ponctuelles et participons régulièrement aux conférences de rédaction. Colibris ne reçoit aucun rétribution de la part du magazine.

Domaine du Possible est une collection d’Actes Sud, dont Colibris est coéditeur. En tant que tel, l’association touche chaque année un pourcentage sur les ventes de la collection.

Demain : Cyril Dion a commencé à rédiger le scénario du film Demain quand il était encore directeur de Colibris. Le projet de film est directement lié à la mission de l’association qui travaille à promouvoir un nouveau projet de société écologique fondé sur 5 leviers de transition : agriculture, énergie, économie, gouvernance et éducation. Colibris s’est investi dès le départ en allouant 66 000€ au projet, en parts de co-production, et en soutenant activement la campagne de crowdfunding.

Cyril Dion est aujourd’hui l’un des porte-parole de Colibris, membre bénévole de l’association, et siège au cercle de pilotage en qualité de co-fondateur.

Quel est le rôle d’un groupe local Colibris ?

Le mouvement Colibris, c’est un réseau d’une centaine de collectifs locaux en France (et même un en Belgique). Les équipes des groupes locaux sont bénévoles et participent activement à promouvoir les projets du mouvement et à impulser des actions locales sur leur territoire, comme par exemple : une école à pédagogie coopérative “La Marelle” en Dordogne, une monnaie locale, “Le Stuck”, à Strasbourg, des grainothèques à Aubagne et à Orléans, des potagers urbains à La Ciotat, des projets d’Oasis à Bordeaux…

Colibris, Terre & Humanisme, les Amanins… ce sont des projets indépendants ?

En 30 ans, Pierre Rabhi a co-fondé plusieurs structures, notamment Terre & Humanisme et Colibris. Son travail autour de l’agroécologie a également inspiré de nombreux projets comme le Centre Agroécologique des Amanins en Drôme, l’éco-village le Hameau des Buis ou le Monastère de Solan dans le Gard, que Pierre a accompagné dans la valorisation de ses terres agricoles. De ces collaborations, sont nées des amitiés. Toutes ces structures reposent sur un socle de valeurs communes mais chacune reste indépendante et autonome.

En savoir plus : www.pierrerabhi.org

La Gouvernance de Colibris

Qui sont les membres de Colibris ?

Depuis 2009, Colibris fonctionne grâce à une gouvernance participative qui implique cinq catégories de membres qui prennent part aux orientations du mouvement :

  • Les membres cotisants (qui font un don mensuel à l’association)
  • Les coordinateurs bénévoles des groupes locaux
  • Les partenaires et réseaux affinitaires (Terre & humanisme, Université du Nous, Printemps de l’Éducation, La Nef, Énercoop… )
  • Les fondateurs
  • L’équipe opérationnelle (salariés et prestataires)

Ces cinq collèges sont représentés dans toutes les instances dirigeantes de Colibris.

C’est quoi le “Cercle d’orientation” ?

En 2009 les fondateurs et salariés de Colibris ont choisi de constituer un cercle d’orientation de 30 personnes qui participe à l’élaboration de la stratégie du mouvement et fait office d’Assemblée Générale. En juin 2016, le Cercle d’Orientation a voté par consentement, c’est-à-dire à l’unanimité, son propre élargissement. Au total plus de cent représentants des cinq collèges seront membres de cette instance. Le CO joue le rôle d’une assemblée générale (validation du rapport moral et des comptes, modifications statutaires…), tout en étant consulté tout au long de l’année via des outils numériques pour apporter leurs retours aux choix opérationnels et stratégiques.

C’est quoi le “Cercle de Pilotage” ?

À Colibris, le Conseil d’Administration est appelé “Cercle de Pilotage”. Son rôle est notamment de vérifier la bonne gestion de l’association, de nommer le premier lien (directeur) et de décider la feuille de route statégique annuelle sur proposition du premier lien.

Voir les membres du Cercle de Pilotage de Colibris

Comment sont élus les membres du cercle de pilotage ?

Lors du cercle d’orientation, les collèges des cotisants, des partenaires et des groupes locaux élisent chacun 2 personnes au sein du Cercle de Pilotage.
À ceux-là s’ajoutent le premier lien de Colibris et un membre élu de l’équipe opérationnelle (appelé second lien), ainsi que Pierre Rabhi et un autre membre fondateur.
Au total dix personnes sont membres du Cercle de Pilotage (2 personnes par collège).

Les Finances de Colibris

Comment est financé Colibris ?

Colibris est un mouvement citoyen autonome et indépendant. Environ 70% des ressources (soit 700 000€ environ) sont issues des dons de particuliers, dont la majorité sont des cotisants (c’est-à-dire qu’ils effectuent un don mensuel à Colibris).

Les ressources supplémentaires (soit 300 000€ environ) sont issues de la Boutique des Colibris, de subventions de fondations choisies pour leur éthique, d’une partie des droits d’auteur de Pierre Rabhi, de prestations liées à des conférences ou des expertises…

Voir le Rapport d’Activité 2015 de l’association

Comment sont gérées les dépenses des projets ?

L’intégralité des ressources est allouée à la réalisation des différents projets qui illustrent la raison d’être de l’association. Ces projets sont répartis entre quatre pôles autour desquels l’association est organisée d’un point de vue opérationnel :
Le Pôle Inspirer (270 000€ de budget en 2016 hors Boutique Colibris) qui comprend :

  • les supports médias sur lesquels s’appuient Colibris dans sa mission “Inspirer” ;
  • le porte-parolat ;
  • les campagnes d’actions comme “(R)évolution Intérieure” ou le “Projet Oasis”.

Le Pôle Relier (220 000€ de budget en 2016) qui comprend :

  • le réseau des Groupes Locaux Colibris ;
  • les cotisants ;
  • les partenaires et affinitaires.

Le Pôle Soutenir (220 000€ de budget en 2016) qui comprend :

  • le Projet Oasis ;
  • l’Université des Colibris ;
  • La Fabrique des Colibris.

Le Pôle Support (320 000€ de budget en 2016) qui comprend les principales dépenses de fonctionnement, les fonctions administratives et financières, ressources humaines, communication, web, etc.

Y a-t-il des salariés chez Colibris ?

En 2016, les seules personnes rémunérées au sein du mouvement sont les membres de l’équipe opérationnelle. En tout, 16 personnes travaillent pour Colibris en qualité de salariés ou de prestataires, auxquels peuvent s’ajouter des stagiaires et des personnes en service civique. Certaines personnes de l’équipe ont fait le choix d’être en pluriactivités, et conservent des engagements professionnels ou bénévoles en plus de leur mission au sein de Colibris. Elles ont fait le choix en conséquence de ne pas être à plein temps. Au total on compte donc 12,26 équivalent-temps-plein (hors stagiaires et services civiques). 

Quels sont les salaires au sein de l’équipe opérationelle ?

La grille des salaires à Colibris va de 1500 euros à 3000 euros nets par mois pour une personne à temps plein. Aujourd’hui le premier lien reçoit 2500 euros net car il travaille à 4/5ème.

Les rémunérations des salariés et les honoraires des prestataires sont basés sur la même grille.